mutuelle et médecin non conventionné

Vous avez le droit de choisir votre médecin.on consulte un médecin, un en particulier, généralement pour deux raisons : la familiarité avec celui-ci (on le connait depuis longtemps et on se sent plus en confiance avec lui plutôt qu’avec un autre), la qualité de la prestation (écoute, confort matériel…) et bien sûr, le tarif de ses prestations. Cependant, la sécurité sociale pose le problème du remboursement des consultations de certains médecins, ceux dits non conventionnés. Qui sont donc ces médecins non conventionnés ? Quelles sont les conséquences d’une consultation auprès d’un médecin non conventionné ?

Médecin non conventionné : des honoraires libres

Un médecin non conventionné peut être soit un généraliste soit un spécialiste. Il n’adhère pas à la convention médicale établie par la sécurité sociale avec les professionnels de la santé. Cette convention fixe les tarifs de remboursement des consultations et de certains actes médicaux. Le médecin non conventionné est donc libre de fixer lui-même le tarif de ses consultations et des soins qu’il pratique. Celui-ci dépasse généralement les tarifs conventionnés (dépassement d’honoraires). Cependant, il n’y a pas que les médecins qui pratiquent hors convention. Il existe également des établissements de santé non conventionnés. Il est tout à fait dans votre droit de demander aux professionnels de santé leur adhésion à cette convention médicale, ainsi que leurs tarifs avant toute intervention afin d’éviter tous désagréments financiers.

Médecin non conventionné : remboursement très bas par la sécurité sociale

Le montant de la prestation d’un médecin non conventionné sera remboursé par la sécurité sociale à la base des tarifs d’honoraires conventionnels selon un pourcentage correspondant au tarif dit « d’autorité » fixé par la loi régissant la sécurité sociale. Cependant, la sécurité sociale ne remboursant qu’à hauteur de 70 % des tarifs fixés (les 30 % restants étant à la charge de l’assuré ou de sa complémentaire de santé s’il en dispose), ce tarif d’autorité étant déjà très bas (16 % des tarifs conventionnels) et les médecins non conventionnés pratiquants souvent des dépassements d’horaires non remboursés par la sécurité sociale, le montant restant non remboursé par la sécurité sociale est donc particulièrement élevé, soit le cout de la prestation du médecin non conventionné déduit du tarif d’autorité et d’1 euro à la charge de l’assuré.

Médecin non conventionné : nécessité d’un complémentaire de santé

Vu que la prise en charge de la sécurité sociale de la prestation d’un médecin non conventionné est quasiment négligeable, il est donc essentiel pour le patient d’adhérer à un complémentaire de santé qui puisse prendre le relai du remboursement du reliquat. Et là encore, le choix de la complémentaire est important, car certaines complémentaires peuvent refuser de payer ce reliquat, d’autres le remboursent partiellement et d’autres proposent de vous rembourser sur la base de frais réels.

24/07/2013 28/07/2013 Rédigé par admin
Votre devis mutuelle
en 30 secondes
OuiNon
OuiNon
Vos données restent confidentielles
Payez moins chers vos frais de santé

Veuillez activez votre JavaScript afin de pouvoir faire l'étude en ligne puis rechargez la page.

Mutuelle et complément de salaire
Une mutuelle est un groupe, une organisation ou association de personnes mettant en commun des moyens. Ces moyens mis en commun ont chacun un but précis non lucratif. Elle peut être une mutuelle d’assurance, de prévention, ou autres. Une mutuelle peut se [...]
23/08/2013
Suivez-nous :
  • Catégories

  • VN:F [1.9.12_1141]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

    Poster un commentaire